Archives pour la catégorie examens

Retournement de situation! + EDIT

Décidément en PMA, on contrôle vraiment rien et la situation peut vite changer!

Contrôle 1 : endomètre OK / follicules max à 9-10 mm et un taux d’oestradiol qui augmente bien vite à mon goût (il est passé de 79 à 535, après seulement 4 jours de Gonal-F 125 UI)

Contrôle 2 : endomètre toujours OK / follicules max à 13 mm et un taux d’oestradiol à 1573 après 8 jours de Gonal-F (dosage baissé à 100 UI). J’ai peur qu’on soit obligé de tout annuler…

Contrôle 3 : endomètre OK / follicules max à 19 mm. Ils sont toujours très nombreux mais tous ne sont pas matures. J’ai réussi à négocier une dernière injection de Gonal-F (faite il y a une heure) avant l’injection d’Ovitrelle à 20h30 ce soir! 😉 Je suis consciente des risques d’hyperstim mais je ne voulais pas me retrouver avec la même ponction pourrie que pour FIV 1 (22 ovocytes ponctionnés mais seulement 4 matures).

Ponction normalement prévue lundi à 8h30!

J’étais plus que contente jusqu’à ce que je reçoive les résultats du labo : mon taux d’oestradiol a baissé! WTF?? Pas beaucoup certes (il est à 1505) mais il aurait dû être au moins à 2000-2500. Je ne sais pas quoi en penser… Je suis scotchée à mon téléphone. Trop peur qu’on appelle et que me dise que finalement c’est mort ou que les ovocytes soient de mauvaises qualités encore une fois…

En espérant que…

Bon week-end à vous les filles! Gros bisous

EDIT : La secrétaire m’a rappelée, le taux d’oestradiol a baissé car le dosage de Gonal-F avait été diminué, c’est donc tout à fait normal, il n’y a pas lieu de s’inquièter. OUF! Ponction maintenue lundi! En espérant une belle récolte!

Il est partiii !!!

Yes! Enfin! Ce foutu kyste s’est fait la malle!

On va pouvoir commencer les choses sérieuses. Enfin presque, parce qu’avec tout ça, le gynéco veut remettre les choses à plat avant de se lancer, histoire de repartir sur de bonnes bases.

J’ai donc droit à 1 petit mois de Provames combiné à l’Utrogestan les 10 derniers jours. Ensuite, plus rien pendant 5 jours, durant lesquels je devrais avoir mes règles, et on repart avec du Provames jusqu’à l’écho prévue le 29 février. On devrait pouvoir commencer la stim (sous antibios) en mars! Ca y est, on avance! Doucement mais sûrement j’espère…

PS: Je tenais vraiment à vous remercier encore et encore pour votre soutien qui me fait le plus grand bien. Merci du fond du coeur! ❤ 

Rendez-vous inutile

Mon corps chercherait-il à faire comprendre à ma tête qu’il en a assez de tout ça?

L’écho endo-vaginale d’hier n’aura finalement pas servi à grand chose… enfin si, à montrer que finalement le kyste ne s’est pas fait la malle, il est toujours là et il a grandi en plus ce con! Donc, re-écho la semaine prochaine pour envisager la suite, car pour le moment, il y a un doute sur mon endomètre (qui annoncerait une possible ovulation! La grosse blague!).  En sachant que mon centre est fermé fin février, je sens qu’on est pas prêts de commencer le protocole…

En espérant que le rendez-vous de la semaine prochaine nous fera enfin avancer! Plus ça va et moins je suis confiante pour le coup.

Mystère!

Comme l’indique le titre, on reste dans l’incertitude.

Le bilan sanguin montre que je suis censée être en période d’ovulation (ce qui arrive que TRÈS rarement naturellement) hors j’ai mes règles depuis hier soir (un exploit!)! Enfin si c’est vraiment des règles! Parce que le gynéco m’a expliqué qu’il était possible que le kyste se soit finalement éliminé de lui-même ce qui aurait causé les saignements. Donc, on est pas plus avancé pour le moment…

J’ai le droit à une petite écho endo-vaginale le 15 pour savoir où on en est dans ce cycle et si on peut compter sur lui pour commencer la stim’.

Affaire à suivre donc!

Et ça continue!

Ce matin j’avais donc mon rendez-vous chez le gynéco afin de programmer la prochaine FIV. Enfin ça c’était sans compter la poisse qui me colle aux basques!

Ça ne s’est pas tout à fait passé comme ça en fait. Et pour cause, il a reçu les résultats de la biopsie de l’endomètre (faite pendant l’hystéroscopie) qui ont révélé une infection… On ne peut pas savoir si c’est une cause ou une conséquence de la perte de notre bébé. A vrai dire, je ne sais même plus si j’ai vraiment envie de le savoir… Si c’est une cause alors ma culpabilité ne me quittera plus (Aurais-je dû aller chez le médecin quand j’ai eu cette petite crève? Ai-je mangé quelque chose qui ne fallait pas, bien que je faisais hyper attention?..) et si c’est une conséquence, ça n’avance pas à grand chose de le savoir… L’important étant que je m’en débarrasse! Je serais donc sous antibios pendant la prochaine tentative.

Enfin ça, c’était le discours du gynéco avant qu’on fasse l’écho endo-vaginale! Effectivement, pour couronner le tout, j’ai un (très) gros kyste côté droit. Je dois donc faire un bilan sanguin demain et si la chose est avérée alors je vais devoir me farcir 2 mois de pilule pour pouvoir l’évacuer « naturellement ». Autant vous dire que je suis ravie!

Bilan : kyste avéré = pilule pendant 2 mois ou c’est rien (où plutôt c’est pas un kyste donc on s’en fout) = on commence la stim’ vendredi.

J’ai pas beaucoup d’espoir en ayant vu cette grosse masse noire sur l’écran mais bon… On verra bien demain!

 

 

 

Hystéroscopie et calibrage du col

Comme ces derniers jours, ces dernières semaines je dirais même, je n’ai pas beaucoup dormi cette nuit. Pas vraiment stressée par l’intervention en elle-même mais plutôt par le résultat.

En ce moment dans ma tête c’est où je pense à mon fils où je pense à l’avenir et dans les deux cas, j’ai mal. Le manque et l’incertitude me hantent. Je souffre de plus en plus en silence, les autres sont « passés à autre chose », ont continué leur vie et après tout c’est bien normal, eux n’ont pas vécu ce cauchemar. Pour ne pas arranger les choses, il y a eu 4 naissances dans notre entourage dernièrement et c’est dur. J’essaie de regarder de l’avant et me dire que l’avenir n’est pas forcément noir mais à vrai dire, j’ai parfois du mal à le croire. Il faut pourtant continuer à se battre, j’ai pas le choix si je ne veux pas sombrer…

L’intervention s’est bien passée. Convoquée à 8h30, on m’a emmenée au bloc à 10h30, un peu long mais ça a été. Je n’étais pas particulièrement stressée, mais plutôt vidée. J’essayais de ne pas trop réfléchir. On m’a remontée dans ma chambre à 12h00, vaseuse, j’ai mis un peu de temps à émerger mais je n’avais pas particulièrement mal. Très vite, j’ai commencé à me sentir oppressée, très oppressée et je n’avais plus qu’une idée en tête : partir! Trop de mauvais souvenirs, je n’ai pas réussi à trouver le sommeil et ai attendu le gynéco pour enfin être libérée.

Résultat : tout va bien, je n’ai pas d’adhérence, ni de malformation, ni quoi que ce soit d’autre et je n’ai pas non plus de béance, mon col est tonique. En gros, rien n’explique la fausse couche tardive (comme ils disent), ce n’était (je cite) qu’un « malheureux accident » qui ne devrait pas se reproduire… Je ne sais pas vraiment quoi en penser. Rassurée? je ne crois pas et en aucun cas apaisée.

Maintenant, prochain rendez-vous en janvier pour programmer la suite. La FIV sera certainement pour le mois de février ou mars, le plus tôt sera le mieux. Et, reprise du travail lundi. Ça va être dur, très dur.

 

 

Hystéroscopie programmée

Finalement hier j’ai craqué, comme mes règles sont arrivées plus tôt que prévue, j’ai tenté d’avancer mon rendez-vous avec le gynéco pour pouvoir programmer l’hystéroscopie au plus vite. A mon grand étonnement, la secrétaire m’a proposée un rendez-vous le lendemain, soit aujourd’hui.

J’ai eu le droit à un petit contrôle écho, sans surprise mes ovaires sont toujours énormes avec énormément de follicules (minuscules)…

L’hystéroscopie est donc programmée le 10/12. Comme j’ai eu une rachi en urgence pour l’évacuation du placenta (j’ai tellement souffert… un véritable cauchemar) lors de l’accouchement de mon petit Ange le mois dernier, je suis exemptée du rendez-vous pré-anesthésiste. Plutôt pas mal.

Le 10/12, j’aurais donc droit à une hystéroscopie sous anesthésie générale avec un calibrage du col pour savoir si un cerclage sera nécessaire lors d’une prochaine grossesse (et j’espère de tout cœur qu’il y aura une prochaine grossesse!). En espérant ne pas avoir de mauvaise surprise…

Malgré tout, on avance et quelque part, ça fait du bien.

 

Et maintenant?

Que fait-on à part subir le temps?

Ne rien faire n’est peut-être pas la bonne solution. Mais retourner travailler me semble bien trop difficile encore…

Finalement, je passe mon temps à attendre… le retour de mon mari le soir, mon prochain rdv chez le gynéco, l’hystéroscopie en espérant comprendre enfin ce qu’il s’est passé…

En parlant de l’hystéroscopie, nous espérons qu’elle nous apporte des réponses. Ça va peut-être choquer, mais j’en suis parfois même à souhaiter que le gynéco me détecte un nouveau souci (opérable ou facilement gérable, je suis pas folle!), pour afin savoir pourquoi nous avons perdu notre petit cœur… La piste de l’infection a été écartée alors si l’hystéroscopie ne donne rien, nous resterons dans le flou et je dois dire que ça m’effraie au plus au point. Et si ça recommençait? Je ne pourrais le supporter. Et si tout simplement, plus aucune FIV ne fonctionnait? Je n’ose l’imaginer. Je navigue entre espoir, peur et défaitisme…

Finalement, comme nous avions commencé, nous allons avancer dans l’incertitude en essayant d’y croire un maximum malgré tout, c’est ça la PMA…