Archives pour la catégorie l’entourage

Liste de naissance sur Facebook

Bon je préviens tout de suite, j’ai activé mon mode connasse aigrie!

Il y a un truc que j’aimerais comprendre :

Pourquoi certaines personnes se sentent obligées de publier un lien sur Facebook de leur liste de naissance?

ET en précisant : « pour ceux qui l’ont demandé… » histoire de bien nous prendre pour des cons!

Nan mais c’est une blague non? Tu peux pas donner le lien directement aux personnes concernées? Par téléphone, par SMS, par mail ou encore par messages privés? Et sinon quand on te demande tu réponds : « Non! Attends je vais mettre un lien sur Facebook! » ? C’est ça le truc?

A part récolter plus d’argent/de cadeaux (Bah oui on sait jamais, ceux qui ne sont pas au courant pourraient avoir envie de participer c’est toujours ça de gagner!) à quoi ça sert?
Avant d’être en PMA, j’avais déjà beaucoup de mal avec ce concept mais alors là…

Article qui sert à rien mais qui fait du bien 😉


Sinon petit point FIV 4 :

J’ai mon premier contrôle (écho/prise de sang) demain après 5 jours de Clomid et 2 jours de Menopur à 112.5 UI.

Mes ovaires (surtout le droit) ont pas mal travaillé hier, aujourd’hui ça allait mieux. J’espère avoir une bonne nouvelle demain, que les choses évoluent dans le bon sens.

Step by step!

🍀😉😘

 

Face de bouc

Apprendre sur Facebook que ma belle-soeur est enceinte : ça, c’est fait!

En plus de l’annonce qui est difficile à encaisser il faut l’admettre, la manière de l’apprendre fait mal…

A croire que les gens (y compris la famille!) n’osent plus nous parler, nous dire les choses directement. D’après ma mère, c’est difficile de nous parler. Ok je veux bien le croire, mais qui en souffre le plus là-dedans??

Mon infertilité et/ou notre douleur est-elle contagieuse?! Faisons-nous peur?!

Aujourd’hui, j’ai l’impression que le fossé se creuse de plus en plus entre nous et les fertiles. J’ai cru un moment que c’était nous qui nous isolions des autres pour nous protéger mais finalement, je crois que les autres aussi nous tiennent de plus en plus à distance.

Et ma collègue qui me demande, à mon retour d’arrêt, comment se passe la grossesse… sans commentaire. D’ailleurs, on en parle des gens qui pensent que FIV rime forcément avec bébé à la clef??

Bref, semaine de m***.

On commence bien l’année!

J’avais l’intention d’attendre demain pour vous souhaiter une belle année en même temps que de vous raconter mon rendez-vous chez le gynéco mais là, trop c’est trop, j’ai besoin de vider un peu mon sac.

Cette année, comme je l’ai dit dans mon précédent article, je n’ai pas du tout le coeur à la fête. Nous avions déjà fait l’effort de « fêter » Noël en famille pour faire plaisir à ma mère notamment, j’avais donc décidé de m’abstenir d’appeler ou d’envoyer des sms/mails pour souhaiter la bonne année à mes proches. J’imaginais qu’ils le comprendraient et qu’au fond, le principal étant pour moi d’être présente pour eux tout le long de l’année et pas uniquement le 1er janvier, ce n’était pas si important. Je me suis donc contentée de répondre à ceux qui m’avaient présenté leurs voeux. Et bien, figurez-vous que j’ai eu le droit à une belle réflexion de ma mère qui m’a plutôt glacée le coeur! Apparemment ça n’est absolument pas normal et acceptable que je ne lui ai pas souhaité une bonne année en première, ainsi qu’à mes grands-parents (ma grand-mère l’aurait appelée en pleurs pour lui demander ce que j’avais contre elle. Nan mais faut arrêter là!). Je lui ai donc dit que pour moi ce n’était pas facile, que je n’étais pas très bien en ce moment et que je n’avais pas du tout la tête à ça. Elle a osé me répondre que c’était une nouvelle année et que je devais donc passer à autre chose! Qu’il était tant que je pense un peu aux autres!! Comment vous dire… J’ai juste halluciné! PASSER A AUTRE CHOSE ?!? PENSER AUX AUTRES !?! Mais mon bébé est mort merde! S’il y a bien un moment où je peux penser à autre chose qu’aux autres, c’est bien en ce moment non? Surtout qu’en temps normal, je m’occupe tout le temps des autres, et d’elle particulièrement, que nos rôles ont bien souvent été inversés… Autant dire que j’ai les boules… bien les boules.

Je vous souhaite malgré tout une très belle et douce année 2016 et j’espère de tout coeur que le plus dur est derrière nous toutes…

L’entourage

Ras le bol d’entendre mon entourage me dire des conneries du genre :

  • « T’en fais pas, ça a marché une fois, ça va remarcher! »

Ah bon, tu connais l’avenir toi!

  • « Maintenant que tu as été enceinte une fois, tu vas voir, tu n’auras même pas besoin de traitement ça fonctionnera tout seul. »

Mais bien sûr! Et la marmotte elle met le chocolat dans le papier alu! Je n’ovule PAS naturellement, ça me semble un peu compliqué là quand même!

  • « Tu sais je connais machin qui connaît machin qui a perdu un bébé à 6 mois de grossesse et un an après ils ont eu des jumeaux naturellement »

Je nous souhaite vraiment d’avoir cette chance, naturellement (improbable) ou pas…

  • « Tu vas voir, tu vas très vite tomber enceinte avec le retour de couche on est hyperfertile! »

Comment dire? Je n’ovule pas et n’aurait jamais eu de retour de couche si on me l’avait pas « provoqué »… Je doute que ça fonctionne dans ce cas-là malheureusement.

Et la meilleure pour la fin :

  • « Ce n’est que partie remise! »

Alors là, heureusement je nous n’étions pas face à face parce que je pense que je l’aurais étranglée! J’ai perdu MON FILS, pas une partie d’échec! Jamais je ne pourrais l’oublier et je ne veux en aucun cas le remplacer. Mon fils est et restera mon aîné. Je souhaite simplement de tout mon cœur être aussi une maman, et pas seulement une mamange…

En PMA, on en entend des conneries de la part de notre entourage… Ça fait mal au début et puis après, on s’y habitue. La maladresse, l’indélicatesse et l’incompréhension font partie du quotidien. On se dit que c’est le manque de connaissance, la peur de blesser qui fait que les gens n’en parlent pas ou en parlent maladroitement.  Mais finalement, la bêtise humaine n’épargne rien ni personne. Heureusement que nous sommes aussi bien entourés, de personne bien attentionnées qui nous aiment et qui savent trouver les mots… Parfois (bien souvent), il suffit de pas grand chose.

La blogo aide aussi énormément. Tellement plus facile de parler sans retenue à quelqu’un qui sait ce que tu vies, qui traverse les mêmes difficultés. Merci à toutes celles qui m’ont écrit, vos messages de soutien me font vraiment chaud au cœur. Ça fait longtemps que je suis un certain nombre de blogs en sous-marin sans laisser de commentaire et je ne regrette absolument pas aujourd’hui de mettre ouverte à vous et d’avoir créer mon propre blog qui, je pense, m’apportera que du bon.